Accueillir, Soigner, Accompagner

Historique de la maison

En avril 2002, monsieur Omer Brazeau, humaniste sensible à l’amélioration de la qualité de vie de ses concitoyennes et concitoyens touchés par le cancer, fonde avec Me André Casgrain et un groupe de personnes du milieu rimouskois, l’Association des Soins Palliatifs de l’Est-du-Québec (ASPEQ). Cette association à but non lucratif se donne alors comme mandat d'implanter une maison de services et de soins palliatifs de fin de vie à Rimouski. La réalisation de ce projet supposait un engagement collectif de solidarité soutenu par un souci d’équité envers les concitoyennes et concitoyens aux prises avec une maladie en phase terminale. L’ASPEQ avait la conviction qu’avec le support financier des différents paliers de gouvernement, celui de la population, et avec l'apport du bénévolat, elle pourrait concrétiser les objectifs poursuivis.

À partir de 2004, l’ASPEQ a mené des activités de sensibilisation et de financement qui lui ont permis de faire la promotion de son projet et de recueillir des fonds. Plusieurs appuis et encouragements venus du milieu témoignaient de la volonté de la population de voir se réaliser le projet. C’est donc sur une base solide que l’ASPEQ a entrepris sa première campagne majeure de financement. Son objectif était d’amasser les 4 millions de dollars nécessaires à l'actualisation du projet, ce qui fût réalisé.

En 2009, la Maison Marie-Élisabeth était érigée à Rimouski, à l’angle des rues Hupé et 2e Rue, sur le terrain généreusement donné à l’ASPEQ par la congrégation des Sœurs du Saint-Rosaire de Rimouski. Le nom donné à la Maison se veut un hommage à Élisabeth Turgeon, sœur Marie-Élisabeth, fondatrice de la congrégation.

Depuis le 8 mars 2010, la collectivité de la MRC de Rimouski-Neigette disposait d’une maison de soins palliatifs de 6 lits en service. Au début de février 2013, un septième lit a été ajouté.

DERNIÈRES NOUVELLES